top of page

Un si lointain passée

    Vingt-quatre nouvelles sombres, poétiques ou drôles, entre fantastique et réalisme magique, dont beaucoup traitent de préoccupations de notre temps : le risque de guerre nucléaire, les bouleversements du climat, le développement fulgurant de l’intelligence artificielle, les progrès inquiétants de la chirurgie, la dureté du monde des affaires, les impostures de l’art contemporain, l’uniformisation culturelle… Les autres sont de belles histoires d’amour ou de mort où flotte toujours un parfum d’étrangeté et souvent d’humour. 

    Jean d’Ormesson, qui a lu la première nouvelle au crépuscule de sa vie, l’a beaucoup aimée. Elle donne son titre à l’ouvrage.

un si lointain passé couverture finale_cadré.jpg

21,5 x 13,5 cm - 320 pages

18 euros

Avis de nos lecteurs

"Ce que j'aime dans les recueils de nouvelles, c'est qu'on peut naviguer à sa guise en fonction du temps qu'on a. Et là, à chaque fois, on découvre un univers nouveau, étrange ou surprenant, amusant ou dramatique, qui nous amène souvent à réfléchir. Le plus curieux, c'est que le style s'adapte au cadre choisi, comme si ce livre avait été écrit à 12 mains.
Bref, un très bon livre de chevet pour déclencher de beaux rêves."

"Voilà un recueil de nouvelles particulièrement audacieux. Comme à son habitude, l'auteur aborde des thèmes contemporains qui, ici, se mêlent habilement à une forme de réalisme magique, à de profondes introspections ou encore à une étrangeté proprement surréaliste, parfois troublante, et souvent très drôle. Un fil, ou une « ombre », rouge relie chaque nouvelle – qui, certes, donnent à voir chacune à leur manière un monde différent – ; ce fil n'est autre que celui de l'enchaînement mystérieux des événements de l'existence, en un mot, celui de l'inconnu. Autre fil rouge, le style de l'auteur : poétique, sombre, nimbé d'humour, il déploie une prose rigoureusement conduite mais qui, comme celle d'un vrai conteur, laisse une importante part à la rêverie."

"Je viens de finir de lire "Un si lointain passé” de Thierry Schwab, prêté par un copain dans mon club de lecture. 24 contes variés et captivants que l’on dévore avec plaisir, chacun de 4 à 30 pages environ. Le style, la langue sont admirables, les histoires sont imaginatives, intelligentes, drôles et/ou cruelles, absurdes ou inquiétantes et, toujours, le glissement vers l’impossible y est parfaitement mené jusqu’à la chute qui vous fait tellement plaisir que vous ne pouvez pas résister : vous jetez un coup d’oeil au début de la suivante, et là impossible de vous arrêter ! civilisation disparue, déluge biblique apocalyptique, amante mystérieuse, peut-être satanique, étrange maternité, invasion des sans-logis , etc. … disons-le tout de suite : “Un si lointain passé” est un chef d’oeuvre du fantastique qui mérite sa place parmi les classiques du genre, et dans votre bibliothèque. Et c’est un livre idéal à déguster en vacances ou en déplacement, une nouvelle après l’autre… mais sachez que vous risquez fort de tout lire d’une seule traite tant l’auteur aura su vous charmer !"

Évenement

bottom of page